L’opération du strabisme

opération du strabismeL’opération du strabisme est un recours chirurgical pour palier à un défaut esthétique au niveau des yeux. Il peut s’agir de l’opération d’un seul oeil ou des deux yeux suivant le degré d’atteinte par ce défaut visuel qui peut s’avérer assez contraignant sur le plan physique aussi bien que sur le plan moral.

Une mineure partie de la population est atteint de strabisme mais les répercussion ne sont pas moindres. En effet, lorsque l’on est atteint par ce genre de défaut visuel, il n’est pas rare de subir les moqueries des autres et les regards insistants et ceci d’autant plus durant l’enfance, période où les individus sont parfois encore moins tendres entre eux, les tabous étant presque inexistants.

 

L’opération du strabisme : dans quel but

L’opération du strabisme, véritable opération des yeux, peut s’avérer une solution afin de ne plus avoir à subir de remarques désobligeantes sur son regard et la direction dite « anormale » que prennent parfois nos yeux. Comme toute intervention, celle-ci comporte des risques, bien entendu mais ceux-ci sont plutôt bien maîtrisés à l’ heure actuelle où les progrès de la médecine ne font que croître.

Il faut néanmoins savoir que l’opération du strabisme ne va pas corriger tous les défauts du strabisme, en particulier suivant l’âge du sujet. En effet, une personne opérée pourra toujours avoir des difficultés au niveau de la vision et ne pas percevoir tout comme les autres, c’est pourquoi les autres traitements contre le strabisme doivent être maintenus, afin d’arriver à enrayer totalement ce défaut qui touche le sens de la vue et nos yeux. En particulier, le port de lunettes spécifiques doit être maintenus (il s’agit de lunettes avec un verre flouté ou carrément caché de manière à faire travailler l’oeil atteint dont la vision ne va pas être entravée)

L’opération du strabisme est une opération des yeux qui va jouer uniquement sur l’apparence de nos yeux, ce qui est déjà une grande avancée en réalité. En effet, en jouant sur nos muscles des yeux, les chirurgiens qui pratiquent cette opération des yeux, vont ramener l’iris, dont la partie colorée de l’oeil avec la pupille au centre (partie noir dans l’anatomie de l’oeil), au centre de l’oeil. Suivant le défaut existant, qu’il s’agisse d’un strabisme convergent, d’un strabisme divergent ou encore d’un strabisme vertical, ce n’est pas sur les mêmes muscles des yeux que le chirurgien va « jouer ».

 

L’opération du strabisme convergent

Pour rappel, le strabisme convergent est lorsque les deux yeux ou l’un d’entre eux tout du moins, semblent converger en un point, c’est à dire qu’ils vont se rejoindre ou en tout cas qu’ils prennent des positions qui y font penser. Pour éclaircir d’avantage le phénomène, l’oeil touché aura tendance à aller vers le nez.

Ceci est du au fait que le muscle présent sur le côté externe de l’oeil (donc à l’opposé du nez) qui est le muscle droit externe n’est pas assez tendu, mais trop lâche, et paradoxalement, le muscle droit interne (du côté du nez) lui peut être trop tendu, du coup, l’oeil n’est pas maintenu en position centrale comme chez les autres individus.

L’opération du strabisme convergent va donc nécessiter une action sur au moins l’un de ces muscles des yeux. Le muscle droit externe pourra être raccourci tandis que le muscle droit interne lui sera probablement rallongé.

muscles des yeux

schéma des muscles des yeux

 

L’opération du strabisme divergent

Le strabisme divergent quant à lui est le véritable opposé du strabisme convergent : les yeux partent vers l’extérieur, c’est à dire dans la direction opposée par rapport au nez. Ce type de strabisme est un peu moins fréquent que le strabisme convergent.

L’opération du strabisme divergent va donc consister à réaliser l’inverse vis à vis du strabisme convergent puisque les défauts sont opposés. Ainsi, le chirurgien qui va pratiquer l’opération des yeux de manière spécifique, il va toujours agir sur le muscle droit interne mais cette fois-ci pour diminuer sa longueur et/ou sur le muscle droit externe mais pour en augmenter sa longueur.

 

L’opération du strabisme vertical

Le strabisme vertical est moins fréquent et le plus étrange des strabismes si l’on puis dire car il peut également se combiner avec les deux autres.  Présenter un strabisme vertical c’est avoir au moins l’un de vos deux yeux qui part vers le haut ou vers le bas. Puisque ce type de strabisme peut se combiner avec les deux autres, il est possible que l’oeil parte à la fois vers le haut et vers la gauche par exemple ou encore vers le bas et vers la droite. les combinaisons possible de déviation du regard sont donc multiples.

Lorsque le strabisme est uniquement sur le plan vertical, c’est à dire qu’il y a simplement un décalage par rapport au plan vertical et donc que les yeux partent vers le haut ou vers le bas, il va falloir jouer sur les muscles en haut et en bas des yeux pour l’opération du strabisme. Ces deux muscles se nomment muscle droit supérieur (muscle du haut des yeux) et muscle droit inférieur (muscle du bas des yeux).

Si l’oeil atteint est part en direction du haut, donc des sourcils, c’est qu’il est probable que le muscle droit supérieur soit trop court tandis que le muscle droit inférieur lui sera trop long. Il convient donc dans ce cas pour l’opération du strabisme vertical de rallonger le muscle droit supérieur et au contraire de raccourcir le muscle droit inférieur.

 

Le déroulement d’une opération du strabisme

L’individu sera endormi durant l’opération. les yeux sont maintenus ouverts grâce à des écarteurs spécifiques. Le médecin n’a pas recours à l’opération laser des yeux mais il utilise des instruments spécifiques.

Rassurez-vous, le chirurgien ne se lance pas de suite dans l’opération des yeux et ne décide pas à l’aveugle des muscles sur lesquels il va agir. En effet, il réalise déjà certains tests au préalable qui lui permettront de savoir sur le ou lesquels il va falloir agir durant l’intervention, même s’il pourra affiner pleinement son diagnostic durant la phase opératoire à proprement parler.

L’opération du strabisme fait souvent appel à l’usage de points de suture (qui servent à recoudre les muscles des yeux) qui se résorbent d’eux même et ne nécessite pas de retour en consultation (sauf exceptions). ces fils sont sensés disparaître dans le mois suivant l’opération, au bout de trois semaines environ. Enfin, pour éviter toute infection de l’oeil, un traitement vous est prescrit sous forme de collyre (gouttes à mettre dans l’oeil) ou de pommade pour les yeux. Ceci limite donc fortement les risques de complication post-opératoire.

 

Autres informations sur l’opération du strabisme

strabisme enfantL’opération du strabisme peut être envisagée chez l’enfant à partir de 2 ans, âge à partir duquel on va considérer que le strabisme à moins de chance d’évoluer par la suite. Il convient bien entendu de le faire le plus tôt possible afin de limiter l’habituation au défaut visuel et de corriger du mieux possible la vue.

Autre point positif à faire une opération du strabisme dès le plus jeune âge : il est probable que votre enfant ne se rappelle pas de cette intervention, surtout à l’âge de 2 ou 3 ans, qui est un âge très précoce, cela peut donc s’avérer moins traumatisant qu’avoir recours à ce type d’opération des yeux autour de 7-8 ans par exemple.

Il faut également savoir que l’opération du strabisme a un coût certain, qui n’est pas ou peu remboursé par la sécurité sociale. D’ailleurs au même titre que l’opération des yeux au laser par exemple. Il faut ainsi bien se renseigner avant d’user de ce type d’opération, il est possible que certaines mutuelles pallient un peu mieux au problème. De même, il faudra vous renseigner quant aux impacts sur les impôts, il est probablement possible de bénéficier de réductions fiscales en cas d’opération du strabisme, ce qui peut se révéler utile et non superflus.

 

 

Laisser un commentaire