La myopie

La myopie

A l’heure actuelle de plus en plus de personnes sont contraintes à porter des lunettes pour corriger leur vue. La myopie représente un de ces problèmes de vue. Elle touche environ ¼ de la population, les femmes sont souvent les plus sévèrement touchées.


La myopie et ses caractéristiques

La myopie est un trouble de la vision qui peut se développer à tout âge et se caractérise par une faculté réduite à discerner les objets de loin. En effet, un individu myope voit très bien les objets de près mais doit se rapprocher de la cible visuelle pour distinguer clairement son aspect lorsque celle-ci se situe à partir d’une certaine distance.

Le mot myopie provient du grec, il est composé de « ops » qui signifie l’œil et de « muein » qui lui signifie se fermer. On peut donc le traduire par « l’œil qui se ferme ». Ce nom est relatif au comportement des individus atteints, puisque de loin les individus ne discernent pas bien les objets, ils plissent alors les yeux pour tenter de mieux voir.

Plus on est myope et moins on voit de loin. Ce phénomène s’explique par le fait que les rayons lumineux envoyés par l’objet visé convergent (c’est-à-dire qu’ils se rejoignent) en un point qui ne se situe pas sur la rétine mais avant celle-ci. L’image qui se forme est alors floue. La rétine transmet ainsi au cerveau ce qu’elle perçoit de manière erronée.

La myopie et ses traitements

Puisque les rayons lumineux convergent à une distance trop courte, le traitement de la myopie s’effectue avec des  verres correcteurs qui sont divergents. En fonction du degré de myopie, la correction sera plus ou moins forte. Dans tous les cas, le but est bien sûr de faire apparaître l’image comme elle le serait sur un individu dont la vue n’est pas touchée, c’est-à-dire au niveau de la rétine.

Le centre des verres utilisés est fin, tandis que les contours sont plus épais. L’individu atteint de myopie peut choisir de porter des lunettes ou des lentilles. Bien entendu, certaines personnes ne porteront pas de lentilles car elles ne peuvent supporter leur contact sur l’œil, c’est le cas notamment pour les individus dont la production de liquide lacrymal, ou larmes, n’est pas suffisante.

La chirurgie de l’œil est un autre moyen qui permet de corriger ce trouble de la vision. Il s’agit de chirurgie réfractive de la cornée. Il est possible d’utiliser une technique de laser : le laser excimer ou lasik, qui creuse la cornée ou encore d’insérer un implant dans l’œil qui permettra la convergence des faisceaux lumineux.

Laisser un commentaire