Devenir orthoptiste : rééducateur des yeux

devenir orthoptisteVous êtes intéressé par le domaine de la santé des yeux et aimeriez soigner ou corriger des défauts visuels comme le strabisme, ou d’autres troubles causés par la maladie ou lors d’un accident ?

Le métier d’orthoptiste pourrait vous convenir.

 

Devenir orthoptiste : concrètement, que fait-il ?

Ce dernier n’est pas un médecin, mais travaille étroitement avec eux, notamment avec les ophtalmologues (médecins spécialisés dans les troubles de la vue, qui vous prescrivent les lunettes ou les lentilles). Les ophtalmologues sont amenés à prescrire des séances chez un orthoptiste, ils vous fournissent l’ordonnance pour consulter ce spécialiste des yeux.

L’orthoptiste peut être comparé à un kiné, mais pour la vue. Il va plus précisément corriger un défaut visuel en faisant réaliser des exercices qui font intervenir les muscles de nos yeux. Son but est donc de ré-éduquer nos yeux.

En outre, le but d’une séance va être de faire travailler des muscles que l’on n’a pas l’habitude de travailler, qui peuvent être un peu trop faibles pour remplir leur rôle correctement. Il réalisent en amont un dépistage ainsi qu’un bilan orthoptique, pour évaluer les capacités visuelles de l’individu.

 

Qui sont les patients de ce rééducateur des yeux ?

Plus le défaut est pris tôt et plus facile devrait être la rééducation, bien que cela dépende bien évidemment du type de trouble dont le patient est atteint.C’est pourquoi, la majorité des patients d’un orthoptiste sont des enfants.

Cependant, ils interviennent également sur des adultes, y compris sur les personnes âgées. Peu importe l’âge de la personne, tout le monde peut recourir à des soins des yeux par le biais de la rééducation des muscles qui sont responsables de nos mouvements oculaires.

L’orthoptie traite aussi tout ce qui touche aux maux de tête, à la sensibilité à la lumière; la fatigue visuelle, la difficulté de concentration, les visions doubles et les pertes d’équilibre, tout ce qui peut être relié de près ou de loin à nos yeux. En outre, les personnes qui travaillent beaucoup sur écran, comme c’est le cas pour beaucoup de personne à l’heure actuelle d’ailleurs, peuvent être amenées à consulter.

 

Quelles études faut-il faire ?

Après l’obtention du bac, généralement un bac de type S (Scientifiue) ou ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social), les formations se font sur 3 ans (soit une année de plus que l’opticien qui choisit de passer son BTS). Le diplôme d’orthoptiste est donc obtenu après un BAC + 3.

Toutefois, il faut savoir que l’entrée dans les formations d’orthoptie se fait généralement via un concours, avec épreuves écrites et orales sur le programme de terminal. Plus précisément de terminal S d’ailleurs comportant les matières ; SVT (science de la vie et de la terre) et physique (puisque l’étude de l’optique a sa place).

cours orthoptistePour se mettre à niveau si l’on pense ne pas avoir les connaissances requises, il est possible de se rapprocher des centres de formations dans le domaine du paramédical. Il est aussi possible de se procurer des annales pour

Les cours tournent autour de ce qui relève de la physiologie, de l’anatomie de l’oeil mais aussi des différentes pathologies et troubles que l’on peut observer chez un patient. Des modules de rééducations et méthodologie des examens de la vision y ont aussi leur place.

Les formations se veulent généralement à la fois pratiques et théoriques. Des stages avec ophtalmologues ou autres orthoptistes sont à prévoir.

 

Où peut exercer ce rééducateur des yeux ?

Il peut aisément exercer dans un centre hospitalier ou bien dans un cabiner libéral. Ainsi, ce rééducateur des yeux peut choisir de travailler dans le publique ou dans le privé.

Bon nombre d’orthoptistes préfèrent d’ailleurs ouvrir leur propre cabinet, comme de nombreux confrères travaillant dans le secteur médical et ceci s’explique principalement de par le salaire que l’on perçoit en étant à son compte.

 

Combien peut-on gagner ?

Le salaire moyen d’une personne ayant obtenu son diplôme d’orthoptie est de 1500 euros au début de sa carrière si celle-ci exerce dans le publique, pour un peu plus de 2000 euros en fin de carrière.

Parallèlement, une personne qui aura décidé d’ouvrir son cabinet pourra espérer gagner jusqu’à 3000 euros en moyenne, ce qui sera fonction de la taille de son cabinet et du nombre de clients qu’il aura. Généralement il faut bien entendu un peu de temps avant d’arriver à constituer sa clientèle.

 

Peut-on évoluer professionnellement ?

Il est tout à fait possible d’évoluer en étant orthoptiste, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Après 4 ans de métier, il est notamment possible de passer un diplôme de cadre de la santé, pour encadrer d’autres personnes dans un service ou enseigner.

 

En conslusion

Pour résumer, l’orthoptiste n’est pas un ophtalmologue, il ne prescrit pas de correctifs de type lunettes ou lentilles et n’est pas un médecin car il ne passe pas par médecine pour faire ses études. Ce n’est pas non plus un opticien car il ne fournit pas les correctifs demandés via l’ordonnance prescrite par l’ophtalmologue.

Il agit directement sur la santé de nos yeux en établissant un diagnostique ainsi qu’un bilan et fait travailler nos yeux par le biais de différents mouvements qui agissent sur nos muscles des yeux, responsables en partie de la qualité de notre vision.

Les études sont de 3 ans après le bac, avec formation à la fois pratique et théorique, sous condition de réussite de l’examen d’entrée.

Laisser un commentaire