La conjonctivite, comment la reconnaître ?

conjonctiviteLa conjonctivite est une maladie des yeux, bien moins grave que la DMLA, et qui est susceptible de toucher tout le monde, les enfants aussi bien que les adultes (y compris les seniors).

Les traitements de la conjonctivite sont moins contraignants que ceux mis en place pour des troubles de la vue tels que l’astigmatisme ou la presbytie puisqu’ils s’effectuent dans un laps de temps relativement court (tandis que ces troubles requièrent le port de lunettes ou de lentilles de contact, ce qui se traduit très souvent en nombre d’années).

En réalité il faut savoir qu’elle se détecte de manière assez simple, c’est ce que nous allons aborder dans la majeur partie de cet article.


 

 

La conjonctivite, d’où cela provient ?

La conjonctivite est une infection de l’oeil due à une bactérie ou à un virus mais peut également être d’origine allergique.

Les allergies étant souvent plus répandue au printemps, la forme de conjonctivite allergique est plus encline à se déclarer durant cette époque de l’année, due au contact de l’oeil avec différents pollen (elle va généralement de paire avec la rhinite).

bactéries conjonctivites

La conjonctivite bactérienne est très répandue chez les enfants qui ne possèdent pas forcément un sens de l’hygiène aussi développé que les adultes, en traînant dans la terre et dans le sable (ce qui est tout à fait favorable à l’épanouissement d’un enfant ceci dit). Elle apparaît en premier lieu sur un des yeux les 3/4 du temps

La conjonctivite virale quant à elle est plus souvent déclarée en été, et puisqu’elle est due à un virus qui s’est multiplié dans notre organisme, il y a de plus fortes chances pour que ce type de conjonctivite touche nos deux yeux dès le départ.

 

 

Symptômes de la conjonctivite

Le plus grand symptôme de la conjonctivite est le suivant : cette maladie des yeux se traduit par l’apparition de yeux rouges. En effet, l’individu atteint de cette pathologie se frotte très régulièrement les yeux qui le démangent, ce qui a pour effet d’irriter l’oeil, qui se met à produire d’ailleurs une plus grande quantité de larmes.

Les personnes atteintes de cette infection de l’oeil ont donc les yeux rouges mais également larmoyant. Il est très fréquent également qu’une personne atteinte se réveille le matin avec les yeux collés, c’est à dire qu’une croûte s’est formée au niveau des cils, ce qui provoque une légère difficulté à ouvrir l’oeil du premier coup. C’est plus souvent le cas lorsqu’il s’agit d’une conjonctivite bactérienne.

Si l’on regarde l’anatomie de l’oeil, la conjonctivite se traduit par une inflammation de la partie la plus externe de l’oeil, donc en contact direct avec l’air (il s’agit d’une fine membrane qui recouvre l’oeil) mais aussi de la paupière en plus du symptôme de yeux rouge, l’un des symptôme de la conjonctivite est donc l’oeil gonflé.

Là encore il s’agit d’un indice très icône oeil conjonctivitefacilement repérable car très souvent il n’y a qu’un seul oeil sur vos deux yeux qui est touché (c’est plus souvent le cas lors d’une conjonctivite bactérienne), il suffit donc de le comparer dans un miroir avec l’autre oeil (la nature à finalement bien fait de nous concevoir avec deux yeux ! ).

Si en face du miroir vous percevez qu’une des paupières semble plus enflée, avec un symptôme de yeux collés au matin lors du réveil c’est qu’il s’agit très probablement d’une conjonctivite. D’ailleurs, du fait de l’inflammation la paupière de l’oeil atteint tombe un peu du fait de l’inflammation, ce qui a pour effet l’impression d’avoir un oeil plus petit.

Un dernier symptôme de la conjonctivite que l’on peut citer est l’oeil flou : vous pouvez avoir l’impression d’avoir un voile devant les yeux, et de voir de manière un peu trouble les éléments que vous fixez du regard.

 

 

Les mesures d’hygiène à prendre en compte

Elle est bien souvent très contagieuse (notamment dans le cadre d’une infection de type virale mais aussi bactérienne), c’est pourquoi lorsqu’une personne est atteinte de cette maladie des yeux, celle-ci doit bien faire attention de ne pas transmettre l’infection à une autre personne de son entourage.

Cela consiste en partie à se laver fréquemment les mains et à éviter de se frotter les yeux. Ce qui n’est pas toujours aisé d’ailleurs lorsque l’on contracte cette maladie des yeux, vous en conviendrez sûrement.

De même, la personne atteinte qui contracte ce type d’infection doit également respecter des mesures d’hygiène afin de ne pas se transmettre à elle même cette maladie d’un oeil à un autre.

 


 

 

Comment la soigner ?

Le traitement le plus radical contre vous sera prescrit par votre médecin généralise lors de votre consultation, il s’agit de goûtes à introduire dans votre oeil de manière régulière afin d’enrayer l’infection. Se sont collyre-anti-conjonctivitegénéralement des collyres, gouttes antiseptiques pour les yeux, qui sont prescrites aux personnes atteintes d’une conjonctivite mais pas uniquement. En effet, ces gouttes peuvent aussi être indiquées dans le traitement de l’orgelet par exemple ou du chalazion.

Vous pouvez également utiliser des remèdes naturels contre cette maladie des yeux, bien que parfois leur effet soit plus limité que lors de l’utilisation du médicament de référence, mais après tout : « les antibiotiques ce n’est pas automatique ».

Les feuilles de géranium auraient ainsi un effet contre cette infection de l’oeil. Le but et de faire bouillir les feuilles dans de l’eau puis d’imbiber un coton dans cette mixture et d’applique sur le ou les yeux atteints aussi régulièrement que possible. De même, la camomille serait une plantes bien active à utiliser en infusion pour lutter contre la conjonctivite.

Le traitement de la conjonctivite doit se faire assez rapidement. Plus tôt ce traitement sera initié, et ce dès l’apparition des symptômes, et plus tôt vous guérirez.

Sachez également qu’il est important de ne pas prendre cette maladie des yeux à la légère car elle peut finir par toucher la cornée, située juste en dessous de la membrane protectrice, ce qui peut aboutir à des complications plus graves, accompagné de douleurs plus importantes et d’une grosse sensibilité à la lumière, qui peut finir par avoir un impact négatif sur votre vue.

 

 

La conjonctivite chez le bébé et le nourisson

Les tous petits ne sont bien évidemment pas à l’abri d’être contaminés par une conjonctivite, même dès le plus jeune âge, c’est pourquoi il est vraiment très important en tant que parent de réellement respecter les règles d’hygiène en la matière, dont la principale, comme il a été évoqué plus haut au sein de cet article, consiste à se laver les mains bien régulièrement. Il arrive parfois également que l’on contracte une conjonctivite enceinte.

Pour certains bébés, celle-ci peut se présenter à répétition. Ceci serait dû à un fonctionnement non optimisé du sac lacrymal qui contient les larmes du nourrisson. Les enfants étant plus sensibles aux médicaments, certains même leurs étant interdit (tout comme pour la femme enceinte durant sa grossesse), il est souvent conseillé de commencer parconjonctivite chez le bébé nettoyer les yeux à l’aide d’un coton imbibé d’eau ou de sérum physiologique et ainsi de voir si l’infection persiste avant d’avoir recours à un antibiotique chez le bébé jusqu’à 4 mois.

Si vous êtes plutôt adeptes des remèdes naturels vous pouvez, comme il a été décrit un peu plus haut, réaliser des infusions de camomille ou de géranium pour soigner la conjonctivite de votre bébé.


 

Laisser un commentaire